Wednesday, 17 May 2017

Le ministère en contre-ville Pourquoi? Comment? Quoi?







Dans l’atelier mariste après la Conférence sur le leadership, les participants ont rebondi sur une idée présentée par un des intervenants, Simon Sinek.

Selon lui, si vous voulez faire quelque chose de grand, vous devez commencer par vous poser la question Pourquoi ? Ensuite seulement, posez-vous  la question Comment ? enfin la question Quoi ?

Un exercice intéressant est de lire la décision du chapitre général de 2009 sur le ministère en Centre-Ville à la lumière de ce que Simon Sinek dit dans une brève introduction de son idée.

Voici le texte du chapitre général :


SD 21

Pour faire face aux besoins d’un monde de plus en plus sécularisé,

la Société développera un réseau d’églises en centre-ville où les Maristes travaillent actuellement.

Ce ministère visera l’évangélisation des centres-villes plus que le ministère paroissial typique.

On soulignera le travail avec les marginaux et les pauvres (Const. 12), ainsi que différents formes d’évangélisation et de renouvellement de l’Eglise (Const. 14).

Le supérieur général et les supérieurs majeurs chercheront à favoriser l’échange d’idées et de personnel. Quelques unes de ces communautés seront multiculturelles.

Des confrères de tout âge, avec une variété de compétences  et d’expériences, pourront apporter beaucoup.


Lien pour accéder à l’introduction de l’intervention de Simon Sinek :




 

 

Saturday, 13 May 2017

Théologie urbaine. Pour nourrir la réflexion


 
Nous avons déjà regardé deux livres sur la ville. Le premier, Dieu vit en ville, écrit par un prêtre de Buenos Aires, Carlos Maria Galli, considéré comme le théologien du pape. Le second, Mission et Sainteté, parlait de l’évangélisation des villes dans l’Eglise primitive.



Aujourd’hui nous nous intéressons à un troisième livre, La Cité spirituelle : théologie, spiritualité et urbanité, de Philip Sheldrake (Wiley Blackwell, 2014). Il fournit un exemple contemporain de ce que l’on appelle la théologie urbaine.

 

De nos jours certains veulent carrément chasser la religion de la vie publique. Pour eux, la religion doit être une affaire purement privée, largement invisible. Pour Sheldrake les églises de Centre-villes  doivent au contraire être des espaces publics, tout comme l’étaient les grandes cathédrales chrétiennes du Moyen-Age.

Trafalgar Square, London

 
Comme exemple, il cite  St Martin-in-the-Fields, une église anglicane bien connue à Trafalgar Square, Londres, à quelques minutes à pieds de Notre-Dame de France. Cette église continue à offrir des espaces variés et novateurs par rapport à une tradition plus ancienne : non seulement des offices religieux réguliers, mais aussi la possibilité de méditer dans le calme,  des concerts musicaux  et des  expositions artistiques sur une base régulière, un café-bienvenue dans la crypte, et par-dessus tout, un important Centre d’accueil pour SDF avec de multiples offres. Ce mélange offre un exemple contemporain du rôle qu’un espace sacré accessible et ouvert à tous peut avoir dans une Place publique d’une grande cité cosmopolitaine.



St Martin-in-the-Fields

Les lieux sacrés de nos cités d’aujourd’hui doivent retrouver un sens d’espaces publics qui soustraient d’une certaine manière à l’agitation de la rue, mais doivent être accessibles, accueillants et larges d’esprit.



Café, St Pat's Sydney




 

 

Sunday, 7 May 2017

Cinq jours à Londres


La semaine dernière, vingt deux d’entre nous ont participé à Londres à une grande conférence chrétienne de trois jours sur le leadership  (5.000 personnes), et à un atelier de deux jours sur la contribution que la Société de Marie est appelée à apporter à l’évangélisation des villes et des cités de demain. A la fin de ces cinq journées  nous étions très fatigués et très heureux.


La musique et le culte de style protestant évangélique ont propulsé la plupart d’entre nous hors de nos eaux confortables. Mais nous avons été interrogés par l’énergie et le professionnalisme des efforts déployés pour faire de nouveaux disciples et permettre à des non-croyants de rencontrer la personne de Jésus.


Notre hôte, Nicky Gumble, a salué la foule énorme comprenant des catholiquesdu monde entier. « De quelque partie de l’Eglise que vous veniez, soyez vraiment les bienvenus. Tous, nous sommes un dans le Christ Jésus. »

 
Le cardinal Tagle, de Manille, l’évangéliste américaine Priscilla Shirer, et, venant d’un environnement séculier Simon Sinek, conférencier et consultant en communication basé à New York, faisaient partie des intervenants.

La conférence a permis au groupe mariste de se préparer à ses deux jours de travail ensemble ; tout s’est bien passé. 

Merci à la Province d’Europe qui a accueilli et organisé cet événement remarquable. Dans de prochaines communications nous partagerons avec vous quelques réflexions personnelles  sur ce qui a été pour nous une expérience stimulante et enrichissante.

Sunday, 30 April 2017

Participants à la Conférence qui commence aujourd’hui à Londres.


Participants à la Conférence sur le leadership et au séminaire sur la Mission en Centre-Ville, qui commence aujourd’hui à Londres.

 

Sunday, 23 April 2017

CONFERENCE SUR LE LEADERSHIP ET SEMINAIRE SUR LA MISSION EN CENTRE-VILLE


Province des Pères maristes en Europe et Réseau des églises de Centre-ville 

CONFERENCE SUR LE LEADERSHIP  ET SEMINAIRE SUR LA MISSION EN CENTRE-VILLE LONDON,UK, 1-5 mai 2017

 


Dimanche 30 avril. Arrivée des participants

Lundi 1 mai : Conférence internationale sur le leadership,  1er jour,  au Royal Albert Hall

Quels que soient votre travail, votre position, cette conférence vous équipera comme chrétien dans votre sphère d’influence. Conférenciers :NickyGumbel,vicaire de HTB Churchand, pionnier des Cours Alpha, et son épouse Pippa. Deux jours de formation, de ministère et de culte. Venez vous joindre à nous  alors que nous jouons notre part dans l’évangélisation des nations, le revitalisation de l’Eglise et la transformation de la société.  .

 

Programme de la journée 

9.30- 13.15 : Sessions du matin: conférences, dont celles du cardinal Louis Tagle et de JeanVanier, côté catholique


14.45 -16.15 : Après-midi.  Au choix, quatre sujets : faire passer votre paroisse de l’entretien à la mission ; le leadership au 21è siècle ; toucher les générations émergeantes ; diriger les cours Alpha. Adorer au cœur de l’Eglise : passer de la vision à l’action ; conférences, dont deux de personnalités catholiques, Matt Maher et P. James Mallon


18.15 -20.30    session du soir

Mardi 2 mai. Conférence internationale sur le leadership, 2è jour, au Royal Albert Hall

Mercredi 3 mai. Séminaire sur la Mission en Centre-Ville

Session du matin avec l’équipe mariste du Centre-Ville, à la Milleret House

Après-midi, avec Alpha Global Gathering, à Holy Trinity Brompton. Séminaire avec le P. James Mallon : Alpha/Evangélisation, dans le contexte catholique
 
 
Jeudi 4 mai . Visite de Notre-Dame de France. Rencontre avec les gens ; ministères exercés. Session animée par le groupe mariste de Centre-Ville, à Milleret House

Vendredi  5 mai. Session animée par le groupe mariste de Centre-Ville, à Milleret House

Visite de Londres – Temps libre

Samedi 6 mai.  Départ des participants

 

Sunday, 16 April 2017

“La résurrection de St Mary of the Angels à Wellington”



C’est l’expression utilisée par un journal local pour parler de la réouverture de St Mary of the Angels durant la Semaine Sainte, après 4 ans environ de travaux anti-sismiques majeurs suite au séisme du dimanche 21 juillet 2013 en Nouvelle-Zélande.  




 

St Mary of the Angels, StMoA,  est un endroit significatif de Wellington. “Difficile de penser Wellington sans ce repère”, comme le souligne Héritage de Nouvelle-Zélande.

D’après le journal StMoA a quelque chose d’exceptionnel. Beaucoup de bâtiments significatifs ont été affaiblis par le séisme ; certains ont été abandonnés ; d’autres affectés à un autre usage.  Si rien n’avait été fait, cette église de Wellington aurait subi le même sort que la cathédrale de Christchurch :  “endommagée et abandonnée”.

A partir de Pâques, St Mary’s sera utilisée à nouveau pour des cérémonies religieuses, des événements culturels et des concerts. Le Festival 2018 de Nouvelle-Zélande l’a déjà réservée.
Brian Scannell SM

Le curé, le P. Barry Scannell sm, a dirigé lui-mêmme la campagne de levée de fonds, plutôt que de faire appel à une société professionnelle.  $8.5 millions ont été levés ; il reste encore un million à réunir pour éponger la dette du projet.
Brian McGuiness

Le travail de construction a été réalisé par L T McGuinness, une entreprise locale. Son directeur, Brian McGuinness, participait à la messe à StMoA quand le second tremblement de terre a frappé Wellington.

“Cinq cent ouvriers ont travaillé sur le site ces trois dernières années”, déclare Barry Scannell. “Ils se sont tous impliqués personnellement dans le projet, en partie parce que c’était un projet complexe, mais aussi à cause de l’énorme intérêt et soutien publics. Contrairement à beaucoup d’autres projets, ils pourront ensuite venir visiter le bâtiment , et beaucoup veulent y amener leurs familles pour leur montrer ce qui a pu être réalisé.”

Quand la communauté catholique s’est retrouvée sans son église et ses annexes, d’autres chrétiens sont venus à leur aide, en particulier l’Eglise presbytérienne St John’s-in-the-City dirigée par le Révérend Alistair Lane, qui a mis des locaux à sa disposition. Cela a rapproché les communautés catholique et presbytérienne de Wellington.  

 

Le Cardinal John Dew, archevêque de  Wellington, a réouvert et béni l’église le mercredi 12 avril. Le lendemain, Jeudi Saint, il a célébré la messe de la Sainte Cène,  avec le lavement des pieds.  

 C’est le début d’un nouveau chapitre de l’histoire de cette église historique  du centre-ville qui a commencé.

Sunday, 9 April 2017

Martin McAnaney SM, Conférence sur l’évangélisation, Londres, 1-5 mai 2017

par Martin McAnaney sm,  Provincial d’Europe



Je voudrais dire quelques mots sur un événement que nous espérons organiser à Londres cette année, début mai.

J’ai pris de plus en plus conscience que la décision inattendue du Chapitre général 2009 de former un réseau des églises en centre-ville a bien pu être pour nous une occasion providentielle de coordonner et de focaliser nos efforts en accord avec notre identité mariste profonde. L’évangélisation d’un monde plus que jamais sécularisé a été, dès le début, au cœur du projet mariste.
 
 
Le pape François nous presse de regarder à l’extérieur. Dans cet esprit, nous nous sommes intéressés à la Conférence Alpha sur le leadership qui aura lieu début mai à Londres, sous les auspices de l’Eglise anglicane de la Sainte Trinité, Brompton. Dans le calendrier, c’est une des manifestations internationales  les plus significatives sur l’évangélisation. 3.000 participants sont attendus à cet événement majeur, à Albert Hall ; un nombre plus important encore sera connecté par vidéo, dans d’autres parties du monde.

 
Même si la plupart d’entre nous ne sont pas familiers avec le programme Alpha, nous avons certainement beaucoup à en apprendre. Il y aura un nombre substantiel de participants catholiques. Parmi les conférenciers majeurs figurent le cardinal Tagle des Philippines, et, par connexion vidéo, Jean Vanier.

 
Suite à des discussions en septembre dernier à Rome avec d’autres Provinciaux maristes, il a été demandé à la Province d’Europe de faciliter notre participation à la Conférence Alpha sur le leadership, et de mettre en place un processus de réflexion mariste sur notre expérience de ministère en centre-ville.

Des Maristes et d’autres personnes exerçant un ministère en centre-ville en Nouvelle-Zélande, en Australie, aux Etats-Unis, et d’autres du Mexique et de plusieurs pays européens, se retrouveront à Londres pour participer à cet événement début mai. Les billets d’entrée aux principaux lieux de rassemblement sont limités ; nous avons été très chanceux d’en avoir 20 pour notre groupe mariste. Il y aura 8 participants non-européens, et 12 d’Europe, dont l’équipe de Londres et des participants venus d’Allemagne et d’Italie.

Prions pour que cette Conférence soit une étape fructueuse dans le développement de notre réseau  mariste d’églises en centre-ville et au-delà.